Si le flot des pensées et des envies devient incessant, alors il faut Se taire et Écouter.

Que dit mon cœur ? Pourquoi j’assomme de reproches cette personne en face de moi ?  Elle ne m’a rien fait, c’est ce qu’elle renvoie de moi qui me dérange.

C’est dans un tel contexte que survient la jalousie. C’est un sentiment étrange qui naît souvent dans l’amour mais qui a pour toile de fond, la souffrance.

Alors voilà ce qu’il convient de répondre silencieusement à la personne en souffrance :

“Toi qui me maudis, me détestes et me haïs, je te Pardonne, car je Sais que tu te mens.

Toi qui m’envies, me supputes et m’humilies, je te Pardonne, car je Sais que je ne suis que l’outil innocent qui te permettra peut-être d’ouvrir les yeux sur tes sentiments.

Toi qui agis sans comprendre que personne n’appartient à personne et que l’amitié comme l’amour ne se gouvernent, je te Pardonne, car je Sais que dans ta vie, tu dois manquer de l’attention que l’on me donne.

Je te bénie, je te baigne de Lumière et je fais Silence, car c’est dans mon indifférence que tu te retrouveras face à toi-même.”

Il est à comprendre qu’on ne peut contrôler le cœur et la vie des autres. Et que si l’on souffre de trop aimer, si l’on souffre de jalouser, alors il faut apprendre à accepter et à comprendre ce qui nous pousse dans cet état de manque, de chagrin et de tristesse.

C’est parfois une souffrance qui va bien au-delà d’un conflit, mais souvent l’empreinte d’un profond mal-être dans lequel on se sent en insécurité permanente.

Celle de perdre ce(ux) que l’on a(ime). Ce qui tend à prouver qu’on ne fait pas confiance puisqu’on place en l’Autre la peur qu’il nous soit enlevé, ou la peur qu’il nous enlève.

La jalousie a pour dessein inconscient de détruire le jalousé.

Par sa “destruction”, par le mal inconscient qu’on lui souhaite, on espère ainsi s’affranchir des sentiments qui font souffrir. Or, ce n’est pas le cas.

La seule et unique façon de dépasser cette souffrance-là, c’est d’Accepter et d’envoyer de l’Amour et de la Lumière à celui qu’on jalouse.

Il n’y a qu’ainsi que l’on trouvera la Paix et que seront dissoutes les énergies gangréneuses.

Car la jalousie est un poison, celui qui ne fait pas attention peut très vite se laisser gouverner par elle. Et malheureusement, les gestes, les actes et les paroles nés de la jalousie sont bien souvent source de conflits, de tristesse et autres chagrins.

Il suffit d’ouvrir en Soi les portes de son Cœur pour arriver à dépasser cet état. C’est en souhaitant à l’Autre ce que l’on souhaite pour soi-même que nous attirerons à nous et autour de nous, des énergies positives et constructives.

Marie Ribeill

Merci de partager ce texte en mentionnant la source (mon nom et le lien vers cet article)

photo-marie-ribeillJe propose des guidances et consultations individuelles. À travers les messages de vos guides, vous trouverez les clés justes et nécessaires pour retrouver clarté, confiance et courage. Un cadeau pour mieux se comprendre, travailler sur Soi et Oser la voie de l’épanouissement…

9 thoughts on “La jalousie

  1. Mais comment tu fais pour si bien poser des mots sur un sentiment???
    J'adore! Je ne suis pas du tout de nature jaloux, c'est un sentiment qui s'accompagne d'un manque de confiance en soi, comme tu le dis si bien, et nous tire en générale vers le bas.
    Comme dirait mon Grand-Père sur la jalousie amoureuse: "La peur n'évite pas le danger!"
    Merci pour tes mots!

  2. La jalousie, dans une relation, quelque part, c'est aussi une insécurité ancrée au plus profond de soi. La peur de perdre l'autre. La peur de ne pas être "assez bien" pour être "retenu" face à la "concurrence". La jalousie, c'est de l'amour dilué dans la peur.

  3. Manal, je suis heureuse que cela te parle…
    Et oui, le jaloux comme le jalousé souffrent tous deux de cette situation. Mais le jaloux bien plus, car il se laisse gouverner par elle, en devient aveugle et ne voit pas ce qui Est vraiment.
    Le jalousé c'est différent, il doit se détacher de la situation car cette souffrance-là ne lui appartient pas, il n'a pas à la subir, l'indifférence est un bon remède à ça, mais l'indifférence utile, celle dans laquelle on reste silencieux mais plein d'Amour envers l'autre (d'où les paroles en aparté dans le texte).

  4. Superbe ! J'en ai encore la chair de poule !! Si, si, je suis sérieuse !
    D'autant que la jalousie, c'est quelque chose que je ne comprends pas et tellement contraire à ma nature… Je trouve d'ailleurs que celle des autres est aussi une souffrance pour celle ou celui qui la subit.

Laisser un commentaire