Tu as le droit, mon enfant, de vouloir ce qui est grand. Mais alors ne vois pas par le spectre de tes limitations, car ce que tu crois être parfait pour toi, peut parfois être bien en deçà de ce que Dieu réserve pour toi.

Aie Foi.

N’avance pas en t’éclairant de la faible lueur des pensées et des émotions, mais de l’immense phare de ton Coeur et de ta vibration.

Car si tu ne devines clairement pas où tu vas, ton âme, elle, sait et t’invite à cheminer sur la voie parfaite pour toi.

À travers ton bonheur d’agir, ta joie de faire, à travers la gratitude et le bien-être qui s’expriment, tu sais si quelque chose est bon pour toi.
Comme tu sais, à travers le mal-être, la contrainte ou l’angoisse, si quelque chose ne te plaît ou ne te correspond pas.

Alors écoute-toi. Et tu sauras, à travers ce que ton être ressent, le chemin à emprunter ou pas.

Ne te mens pas. Jamais.
Va là où tu dois, même si l’on te juge et ne te comprend pas.

Respecte-toi.
Et fais, en premier, les choses pour toi.
Car lorsqu’on parvient à s’aimer soi, à s’honorer et se respecter en s’accordant priorité, alors on devient assez fort pour porter le monde et l’embrasser.

Car s’aimer et se respecter, c’est assumer, pardonner, panser, accepter, chérir et comprendre toutes nos larmes, nos fautes, nos erreurs, nos fêlures et nos imperfections, en plus, ben sûr, de reconnaître nos valeurs, nos capacités et toutes les belles choses qui font notre si grande et belle complexité.

Alors si tu as assez de force pour t’aimer ainsi, au complet, je te le dis et le répète, tu seras assez fort pour aimer le monde, car il n’est autre que ton propre reflet.

Marie Ribeill

Merci de partager ce texte en mentionnant la source (mon nom et le lien vers cet article)

photo-marie-ribeillJe propose des guidances et consultations individuelles. À travers les messages de vos guides, vous trouverez les clés justes et nécessaires pour retrouver clarté, confiance et courage. Un cadeau pour mieux se comprendre, travailler sur Soi et Oser la voie de l’épanouissement…

2 thoughts on “Écoute-toi, respecte-toi.

Laisser un commentaire