Un mois de douceur et de tendresse à soi… D’une écoute attentive à ses besoins, à son instinct.

Septembre est une porte ouverte pour qui veut se connecter profondément à qui il Est, pour éclairer ses choix à la lumière de son intuition.
Mais pas seulement…
C’est aussi un mois où beaucoup vont prendre repos. Cela peut sembler paradoxal, la période estivale ayant pris fin. Et pourtant, entre les excès en tous genres, l’effervescence de l’été et tous ces longs mois à nettoyer et à se préparer à renaître, vous avez l’esprit neuf comme un nouveau-né… Peinant à ouvrir les yeux mais voyant la clarté du monde. Et comme lui, vous avez énormément besoin de vous reposer pour intégrer toutes ces nouvelles informations et l’étendue de cette page blanche.
La mue du serpent tombe, il y a eu tant d’efforts et de luttes qu’en ce mois de rentrée, vous est simplement demandé de prendre soin de vous, de vous écouter.

Quand le corps a besoin d’un moment de calme et de paix, accordez-le lui. Sinon, à ne pas vous écouter, c’est le contre-coup qui va frapper. Ceux qui auront du mal à se détendre y seront forcés par un rappel à l’ordre de leur corps.
Cela ne veut pas dire qu’il va falloir dormir sur ses lauriers… Bien au contraire ! Septembre est un mois qui vous invite à bouger, mais de façon équilibrée.

Sachez viser des actions justes et cohérentes pour vous-même, vous y gagnerez en énergie et en efficacité. En parallèle, sachez vous accorder des instants de repos et de calme, d’amusement et de légèreté.
L’équilibre, je le répète, est à trouver pour que tout marche avec fluidité…

Le but étant, bien évidemment, de renouer avec cette part instinctive en vous. Entendez-la chanter au creux de votre poitrine. Un appel vibrant et sacré qui vient du plus profond.
Vivez à votre rythme, sans culpabiliser. Accueillez votre intuition et laissez-la vous guider dans chacun des domaines de votre vie.
L’équilibre doit se faire en vous pour éclabousser votre réalité…

Faites, s’il vous plaît. En ce mois de rentrée, renaissez et applaudissez l’être que vous Êtes. Car malgré votre tendance à vous comparer, à toujours regarder ce qu’il se passe à côté et à manquer de vous recentrer, il y a quelque chose d’immuable à ne pas oublier : qu’importe le nombre que vous êtes, chacun d’entre vous qui lisez ces lignes, chacune des personnes qui vit sur cette planète, est unique et a son rôle à jouer. Tout aussi important que celui de ceux que parfois, vous enviez…
Jamais, ceci n’est à oublier.

Chacun d’entre vous a un rôle sacré.

🕊 1ère quinzaine :

En ce début de mois, une belle énergie dégage la voie et permet à chacun de reprendre audace, motivation et volonté. Ceci permet l’action, mais de façon juste et équilibrée. Vous êtes chacun encouragé à agir tout en vous respectant, c’est-à-dire, en vous dirigeant vers des chemins éclairés, en prenant soin de suivre votre intuition, mais en agissant pas dans l’excès ou dans la dispersion.

La fougue de la volonté se réveille ! Naissent en votre cœur de nombreux projets ou l’envie d’enfin concrétiser ceux que vous aviez longtemps mis de côté.
Comme je vous l’ai dit plus haut, il sera important de profondément s’écouter et se respecter, d’y aller à son rythme, de ne pas vouloir se presser ou agir pour de mauvaises raisons, sinon, cette même volonté s’émoussera aussi vite qu’elle est apparue !
Prenez soin d’elle comme de vous-même… En la couvant d’attention, de bienveillance, de patience, de justesse.

Vous avez ce pouvoir entre vos mains, c’est vous qui dirigez votre destin. Alors soyez clair, net et précis, doux et cohérent. Si vous pressez trop un cheval en selle, celui-ci sera décontenancé, pareil si vous tirez les rênes d’un côté puis d’un autre sans clairement vous décider… A force, il va s’énerver, s’emballer, et vous risquerez fort de vous retrouver par terre.
Alors en ce début de mois, prenez les rênes en mains, de façon volontaire et décidée, et avancez sans hésiter, à votre rythme, concentré sur votre chemin, et non sur celui de votre voisin.

C’est aussi une période de transmutation, de protection et de guérison. Quelle que soit la situation qui vous a blessé récemment, il est temps de prendre la responsabilité de votre propre comportement…
Certaines choses peuvent vous atteindre et vous blesser, embrumant votre esprit. Ce sont des agressions psychiques dont les dégâts font naître une tendance à la négativité et au défaitisme. Comprenez que dans la vie, on ne peut tout contrôler, certaines choses arrivent parce qu’elles doivent arriver. Mais c’est à partir de ce moment que vous est donnée l’opportunité de les transformer, d’en faire non pas un lent poison prêt à vous détruire, mais bien au contraire, l’essence divine pour vous transformer et atteindre une meilleure version de vous-même.
Prenez ces moments difficiles comme des pierres qu’on vous jette mais qui, en se brisant, révèlent des géodes de cristaux précieux grâce auxquels votre vie intérieure et spirituelle va pouvoir s’enrichir, s’embellir, jusqu’à éclabousser, une fois encore, votre réalité. Pour qu’elle aussi puisse se transmuter et baigner dans une plus grande positivité…

Seul votre regard est à changer… Vous ne verrez plus alors dans votre vie de vulgaires cailloux jetés, mais une pluie de diamants à ramasser…

🕊 2ème quinzaine :

C’est en cette seconde période que l’équinoxe d’automne apparaît… Les feuilles commencent à jaunir et se recroqueviller. Il en est de même pour vous, mais ce n’est que pour mieux vous recueillir à l’intérieur de vous-même.
C’est un temps d’observation. En même temps que la nature se retranche, vous pourrez observer des changements dans votre vie, une récolte dont votre cœur se réjouit. C’est un temps de détente, de lâcher prise. S’abandonner à ce qui est, laisser mourir les émotions qui vous freinent… Comme les feuilles qui roulent sous le vent puis s’en vont, laissez partir les émotions violentes, la colère, tous ces fragments du passé qu’encore, émotionnellement, vous retenez…
Ces parcelles de négativité s’effritent et à la place, il vous sera demandé d’économiser et d’engranger énergie et positivité pour les mois à venir.
Oui, c’est un temps non pas de repos, mais de guérison… Par la méditation, le travail sur l’intuition.
Mettez du soleil là où votre petit moi a été abîmé.

Il y a tant à faire en ce mois de rentrée, permettez-vous d’organiser et de trier vos envies et vos idées, c’est une période parfaite pour intégrer le fait que vous devez y aller par étape pour ne point vous disperser ou vous sentir débordé au point de vouloir abandonner.
Je le répète, car l’information, chez certains (l’auteure de ce texte en premier) a du mal à passer : en ce mois de rentrée, allez à votre rythme, sans vous précipiter. Mieux vaut une petite action efficace mais lumineusement ciblée, qu’un fatras d’agitation sans aucun sens et sans aucune portée… Mieux vaut apprendre à équilibrer action et repos, que faire sans s’arrêter et s’épuiser…

Tout travail paie. Et celui que vous ferez en ce mois de septembre portera ses fruits, je vous le promets. Car cette fin septembre est une période de délivrance. Un chapitre qui se clôt sur vos souffrances, un point final vous invitant à librement cheminer.
Tourner la page, déposer les armes, pardonner et se pardonner. C’est l’apaisement qui devient souverain. Il n’y a plus de place pour les sentiments mauvais, au risque d’être très fatigué… Juste le besoin et l’envie de s’écouter, de lâcher les armes/larmes, de se détendre enfin et de s’autoriser et envisager les choses sous un autre angle, de prospérer plutôt que d’étouffer.

Tout part de soi, brisez vos chaînes… Chacun de vos pas est un lien tranché, une part de soi soignée…
Alors prenez grand soin de qui vous Êtes, vous en avez le droit, mais bien plus encore, vous vous le devez !
Offrez-vous le plus grand des respects, en nourrissant l’amour que vous vous portez, plutôt que la négativité que vous vous trimballez…

🕊 Conclusion :

En ce mois de septembre, votre regard revient se poser sur votre horizon lumineux et sacré. Longtemps il s’était égaré, longtemps il ne voyait qu’un rideau de fumée. En cette rentrée, le ciel se dégage, vos ailes se redéploient… Et même si de temps en temps, survient un peu d’orage, ce n’est que pour nettoyer ce qui doit.
Concentrez-vous sur ce beau soleil, à l’intérieur de vous, qui vous éclaire. Laissez-le rayonner à travers vous.
Il est la source de votre intuition, de vos besoins fondamentaux, ceux du cœur et de l’esprit. Alors écoutez-le, baignez-vous dans sa lumière.

C’est un mois de métamorphose, de renouveau. N’ayez pas peur de ce mouvement, faites comme les oiseaux qui se laissent porter par les courants…
Certains vont plus loin que d’autres, mais qu’importe, ne vous souciez que de votre propre firmament. Vos ailes vous portent à hauteur de ce qu’elles peuvent, ne les chargez pas de ressentiment, de colère ou de frustration. Bien au contraire, de si haut, contemplez votre situation, soyez dans le détachement, la distance, et la reconnexion profonde à votre racine la plus intime, celle qui vous relie tendrement à Dieu, à la Source, à l’Unité.


Vu de là-haut, il n’y a pas à stresser, juste à cheminer, dans l’Amour et dans la Paix, pour que tout aille avec fluidité.

Dernièrement, j’ai écrit un Conte Inspiré pour une femme qui, à travers le personnage de son histoire, effectuait un périple pour retrouver l’épée de la Volonté et guérir tout son royaume… Vous devinez la métaphore ?
J’ai trouvé ce conte très éloquent et surtout, en totale harmonie avec les énergies de cette rentrée. Car oui, c’est bien de cela qu’il s’agit, en ce mois de septembre, chacun doit réveiller sa propre Volonté.
C’est bien là ce que je vous souhaite, de tout mon Cœur et de toute mon Âme…

Marie Ribeill


Laisser un commentaire