Ce mois d’avril vous invite au lâcher prise… Ce concept a tendance à décontenancer la plupart des gens, car il est empreint de trop de rigidité dans la vision qu’ils ont de lui : “Il faut lâcher prise…”. Une injonction qui sonne comme une traitrise tant l’être incarné que vous êtes est dans le contrôle et la crispation.

Changer votre regard sur ces deux mots. Ajoutez-y de la bienveillance et du recul. Lâcher prise, ce n’est pas se convaincre que tout va bien, se résigner ou laisser tomber. Lâcher prise, ce n’est pas quelque chose qui se fait du jour au lendemain…

Lâcher prise, c’est simplement éveiller en soi un nouveau regard, plus ouvert, plus positif, plus sain. Se donner le droit d’avancer à son rythme plutôt qu’à celui que nos propres croyances, limitations ou que le monde, la société ou les autres nous imposent.

C’est aussi trouver de nouveaux moyens d’agir, de guérir, de changer les choses. Et en ce mois d’avril, justement, on vous demande de vous détendre et d’apaiser le mental en vous autorisant à rire, à vous amuser, à aller chercher dans la curiosité, le jeu et le plaisir, des perspectives plus réjouissantes que celles que votre mental vous projette, ces scénarios plein de négativité, ces illusions qui vous éloignent de la paix.

Oui, en ce mois d’avril, cherchez à transcender ce mental sans cesse en activité, par la détente, la relaxation, le rire, la complicité dans vos relations. Avec votre Cœur, cherchez et portez votre attention sur le positif, loin des pièges du mental qui vous leurrent en permanence de négatif…

🌷 1ère quinzaine :

Cette première quinzaine du mois vous plonge justement dans cet éprouvant exercice que certains redoutent : lâcher prise. Autrement dit, détendre son mental. Quelle que soit la situation à laquelle vous êtes confrontés, retenez que la vie n’est pas contre vous, c’est simplement une résistance intérieure qu’il est temps d’éclairer, de libérer.

Lorsque votre corps est noué, que vos muscles sont tendus, il faut parfois un long massage pour en venir à bout et ressentir enfin une vraie détente. Il faut plusieurs gestes et mouvements bien appuyés, de la douceur, de la bienveillance pour qu’enfin, votre corps ne soit plus dans la rigidité…
Il en est de même pour votre mental. Ce dernier peut bloquer négativement sur une situation, être dans le contrôle, crispé, à tel point que peu de Lumière, dans ce chaos, arrive à traverser… Alors prenez le temps de vous observer, de vous accompagner. Faites de la méditation, de la relaxation, jouez, aérez-vous, ne laissez pas votre mental vous dévier de vos priorités, apprenez, tout doucement, à le détendre, à vous recentrer.

C’est un travail de longue haleine, mais ici et maintenant c’est le parfait moment pour commencer. C’est par cet apaisement intérieur que viendra à fleurir le printemps.

C’est par cette attention déportée vers plus de sourire et de relaxation, que votre Lumière pourra enfin percer ce mental si opaque et calfeutré. Laissez-vous aller… Laissez imploser cette immense barrage, ouvrez-vous, laissez transpirer votre véritable identité, par tous les pores de votre être, par toutes les fêlures et ce qui en vous, était cassé. Laissez aller…

N’ayez pas peur d’échouer, de ne point réussir ou de vous sentir aveuglés. Je vous le dis et le répète, la bienveillance, la patience et la douceur sont ici, les trois piliers sur lesquels vous appuyer, afin d’avancer à votre propre rythme, sans vous sentir bousculés, mais en faisant l’effort conscient de vous ouvrir à un nouvel océan de possibles, et non plus à une flaque de nuisibles dans laquelle vous étiez jusqu’à présent coincés…

Je le répète, laissez aller…

🌷 2ème quinzaine :

C’est dans cette belle énergie de détente et d’ouverture que vous pourrez alors suivre le courant… Vous laisser porter par ce flux d’énergie qui ne demande qu’à dénouer toutes ces résistances, tous ces nœuds émotionnels, relationnels, toutes ces situations qui sont maintenues dans la crispation et qu’il est temps, par un nouveau regard bienveillant, de fluidifier.

N’ayez pas d’attentes, faites confiance, laissez-vous porter. C’est bien là une autre étape du lâcher prise, lorsqu’on comprend que l’on doit influer le mental pour ne plus le laisser nous embarquer dans des scénarios limités et limitants, mais laisser œuvrer la Vie pour que celle-ci nous aide à évoluer sans vraiment qu’on ne sache comment, mais juste avec Foi, dans un résultat que l’on confie au Parfait.

Laissez-vous tenter par cette Paix. Celle ne n’avoir plus rien à penser, juste vous recentrer sur vos priorités. N’usez plus d’énergie dans des choses qui vous maintiennent limités, dans des futurs envisageables qui ne font que vous blesser… Laissez aller, et vous serez en paix.

Cette fin de mois résonne et vibre dans un sentiment unifié de Joie. Partage, communication, connexion. Vous aurez la douce impression d’être, à tous, reliés, et cela permet une meilleure compréhension de qui l’on est. Cela permet de moins souffrir de la peur ou du rejet. Juste se laisser Exister, en se sentant partie intégrante du monde, en se sentant vivre à travers lui. Reprendre en mains sa responsabilité, dans le rire et le détachement, atteindre une nouvelle forme de paix.

🌷 Conclusion :

C’est un mois d’ouverture, mais où votre dualité se fera très présente. Beaucoup lutteront entre cette envie de lâcher prise et cette sensation de se sentir coincés et étouffés. Malgré tout, vous avancerez, de nombreux pas seront fait, votre être tout entier se fera “masser”, pour reprendre la métaphore du début, par ces énergies propices à vous relaxer, à détendre ce mental trop effarouché.

Vous allez y arrivez, ayez foi en vous-même, comme la Foi que vous placez en Dieu, laissez votre Cœur vous porter. Il n’y a rien de plus exaltant que de pouvoir Vivre dans la fluidité…

Les énergies actuelles sont puissantes, c’est une période favorable pour s’ouvrir un peu plus en conscience à l’aide d’un Conte Inspiré.
Je suis à chaque fois honorée de transmettre par ce biais. Il y a tant de richesse à travers les histoires que je canalise, tant de clés et de messages qui permettent libération et paix.

Merci à vous pour tous vos efforts sur votre chemin respectif.

Marie Ribeill

Laisser un commentaire