Après les évènements terribles et les prises de consciences bouleversantes de ces deux dernières semaines, j’avais envie, en reprenant la plume ce matin, d’un peu de légèreté…

La Vie continue, toujours. Et elle est seule maîtresse en ce monde… Elle nous relie les uns aux autres, faisant de nous une part d’eux, de ceux que nous aimons, comme de ceux que nous détestons.

Alors aujourd’hui, je vous embarque avec moi dans un précieux écrin de verdure, au pied des montagnes de ma si belle région…

Ce jeudi-là, mon amie Noémie et moi, avions décidé de passer la journée ensemble pour profiter du beau temps et de la nature.

Passionnée de photographie, j’avais prévu de faire quelques poses longues près de l’eau.

À peine arrivées, nous avons trouvé un joli coin : un bout de rivière où ça et là, étaient posées des pierres en équilibre, certainement l’oeuvre éphémère d’un habitant du coin.
Cela faisait déjà une semaine que ces sculptures étaient au milieu de l’eau, bravant le vent, la pluie et les soubresauts de la rivière.

Prenant mon temps pour installer mon matériel, puis pour réaliser un joli cadrage sur les pierres en équilibre, j’ai tout-à-coup senti une présence derrière mon dos.
Surprise, j’ai tourné la tête et j’ai senti quelque chose me contourner et se diriger tout droit vers les pierres en équilibre. À peine ai-je eu le temps de réaliser, que la plus imposante des structures s’effondra de toute sa hauteur…

Un petit être de la nature, espiègle et farceur, avait décidé de s’amuser, et ne trouva rien de mieux que de faire tomber le sujet principal de nos photos pour attirer notre attention !
D’abord agacée – je devais recommencer mon cadrage – j’ai ensuite compris que ce garnement invisible cherchait juste un peu de notre compagnie et de notre réceptivité.

C’est ainsi qu’en le grondant gentiment sous les éclats de rire de mon amie, j’ai soudain vu son visage s’incarner sur l’une des pierres, comme une évidence, des traits que je n’avais pas vu avant et qui d’un coup, m’ont sauté aux yeux. Le voyez-vous, lui et son grand sourire facétieux ?

lutin, esprit de la nature

Le temps de faire quelques autres photos puis nous avons repris le sentier, remontant un peu plus haut la rivière…

La journée passa aussi agréablement qu’elle avait commencé, ce fut aussi l’occasion pour moi de découvrir de nouveaux endroits, mais surtout de rire et de bavarder avec Noémie, toujours sous l’oeil invisible d’une nature curieuse et généreuse…

En début d’après-midi, après s’être confortablement installées sur des rochers pour tirer des runes et des cartes – et nous sentant toujours observées – j’ai décidé d’aller méditer au soleil pendant que mon amie partait explorer les environs.

Bercée par le doux grondement de l’eau, j’ai demandé à la nature et à tous les êtres peuplant les lieux, de me remplir d’énergie…
J’ai senti une ouverture au sommet de mon crâne, sur le coronal. L’énergie et la Lumière s’y engouffraient et peu à peu, je me suis détendue, sereine et pleinement ressourcée.

Dans un sourire et les yeux mouillés d’une douce euphorie, je les ai tous remerciés puis j’ai rejoint mon amie. Il était temps, je crois, de rendre les lieux à ceux qui nous avaient discrètement épié.

Mais avant de repartir, et sous le regard interloqué de Noémie, mon attention fut attirée par un gros galet posé près de l’eau.
Il n’avait rien de particulier, rien de bien différent des autres qui l’entouraient, mais j’ai senti qu’il m’appelait…

En le prenant dans mes mains, j’ai eu la vision d’un coeur blanc inscrit dessus. Par cette furtive image, j’ai compris qu’il s’agissait d’une tendre offrande des petites créatures invisibles de la nature…

Alors en silence, je les ai encore remerciés pour ce présent qui, je le savais, allait devenir un compagnon fidèle de mes heures passées à écrire et à m’inspirer…

Cadeau de la nature

En arrivant chez moi, j’ai peint un coeur blanc sur la pierre, tel que je l’avais vu, puis je l’ai posée près de moi.

J’ai longuement médité avec et de temps en temps, grâce à elle, je repars m’évader en pensée, près de mes nouveaux amis invisibles qui, j’en suis sûre, attendent impatiemment qu’on revienne les visiter…

Ce n’est qu’une infime anecdote parmi toutes les jolies expériences que je vis au quotidien, mais cette fois-là, j’ai eu la chance de la vivre accompagnée, et surtout, d’avoir pu garder en souvenir, un présent tout simple mais si précieux à mes yeux et à mon coeur…

Marie Ribeill

Plume blanche et galet

Merci de partager ce texte en mentionnant la source (mon nom et le lien vers cet article)

photo-marie-ribeillJe propose des guidances et consultations individuelles. À travers les messages de vos guides, vous trouverez les clés justes et nécessaires pour retrouver clarté, confiance et courage. Un cadeau pour mieux se comprendre, travailler sur Soi et Oser la voie de l’épanouissement…

6 thoughts on “Le lutin facétieux et le coeur de pierre

Laisser un commentaire